Les gens de Bilbao naissent où ils veulent
Maria Larrea